La Méditerranée chez les poètes espagnols des années cinquante : un rêve de liberté

Résumé : Le paysage et la culture méditerranéenne ont joué un rôle de premier plan dans la poésie écrite en Espagne dans les années cinquante, en particulier au sein du groupe dit « École de Barcelone ». Leur première rencontre avait, en effet, eu lieu à Formentor, au bord de la Méditerranée. Le monde grec représentait pour ces artistes un univers de liberté et de sensualité libérateur dans le contexte de la dictature franquiste. Carlos Barral, Jaime Gil de Biedma, Juan Gil-Albert, et même Francisco Brines et Claudio Rodriguez ont donc fait du paysage méditerranéen l’une de leurs sources principales d’inspiration poétique.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2014, pp.143--160. 〈10.4000/babel.3905〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01322577
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : vendredi 27 mai 2016 - 12:12:36
Dernière modification le : mardi 20 février 2018 - 13:18:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Carole Viñals. La Méditerranée chez les poètes espagnols des années cinquante : un rêve de liberté. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2014, pp.143--160. 〈10.4000/babel.3905〉. 〈hal-01322577〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

80