Sarai urlo della mia sostanza : le paysage méditerranéen, miroir de la conscience poétique dans l’œuvre de Salvatore Quasimodo

Résumé : Salvatore Quasimodo entretient avec le paysage méditerranéen un rapport intime et viscéral. Ses premiers recueils donnent à voir la projection identitaire du « je » lyrique dans l’histoire et les mythes d’un monde gréco-romain sublimé et perçu par un prisme panthéiste. Mais ce pays rêvé ne résiste pas à l’irruption du réel provoquée par le choc de la Seconde Guerre mondiale. On assiste dès lors à une déréliction de ce paysage édénique, mise en scène métaphorique du désarroi du poète. L’espace est alors décrit dans toute sa matérialité, sa violence et son étrangeté. Ce n’est qu’au sein de son dernier recueil, Dare e avere, que l’on perçoit un nouveau tournant dans le rapport du poète au paysage. Celui-ci est désormais universalisé et chargé d’une dimension eschatologique. Vécu comme le prolongement de la conscience poétique, il en garantit la pérennité et, par là même, la plénitude.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2014, pp.127--141. 〈10.4000/babel.3893〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01322578
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : vendredi 27 mai 2016 - 12:12:38
Dernière modification le : lundi 2 octobre 2017 - 15:26:01

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Héloïse Moschetto. Sarai urlo della mia sostanza : le paysage méditerranéen, miroir de la conscience poétique dans l’œuvre de Salvatore Quasimodo. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2014, pp.127--141. 〈10.4000/babel.3893〉. 〈hal-01322578〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

70