D’une rive à l’autre, littérature et pratiques culturelles : la virginité dans les romans de Leïla Marouane

Résumé : Les pratiques culturelles et les traditions constituent le socle de l’identité d’un peuple ou d’une ethnie. Ces pratiques sont diverses et concernent tous les domaines de la vie sociale. Dans cet article, nous nous intéresserons plus particulièrement aux pratiques liées à la conservation de la virginité des jeunes filles dans les pays du Maghreb et à la manière dont elles sont traitées d’un point de vue littéraire dans le roman de Leïla Marouane La jeune fille et la mère (2005). Dans quelle mesure la littérature participe-t-elle d’une remise en question de certaines pratiques ancestrales autour du bassin méditerranéen ? Et quels sont les enjeux de la mise en mots de ces pratiques ? Pour répondre à ces questions, nous ferons tout d’abord un tour d’horizon des différents rites liés à la virginité et à l’importance sociale et familiale qu’ils revêtent, puis nous mettrons ces pratiques en perspective avec le discours littéraire de la romancière franco-algérienne en tentant de montrer quel rôle peut jouer la littérature dans la rupture d’avec un héritage culturel. Enfin, nous traiterons plus particulièrement du rôle du matriarcat dans la perpétuation de l’idéologie machiste que véhiculent certaines de ces pratiques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01322584
Contributor : Cécile Ferran <>
Submitted on : Friday, May 27, 2016 - 12:12:46 PM
Last modification on : Thursday, May 17, 2018 - 1:32:01 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Hanna Ayadi. D’une rive à l’autre, littérature et pratiques culturelles : la virginité dans les romans de Leïla Marouane. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2014, pp.293--302. ⟨10.4000/babel.3990⟩. ⟨hal-01322584⟩

Share

Metrics

Record views

181