D’On the Road à Into the Wild : la parabole du désenchantement

Résumé : Depuis l’Evangile de la beat generation avec la publication en 1957 d’On the Road de Jack Kerouac à l’Apocalypse figurée par la mise en fiction d’un fait divers tragique avec le Voyage au bout de la solitude paru sous le titre original d’Into the Wild en 1996 sous la plume du journaliste écrivain Jon Krakauer, relatant l’histoire vraie d’un jeune homme ayant trouvé la mort pour avoir abandonné la civilisation pour la nature sauvage du Grand Nord, c’est toute une parabole du désenchantement qui s’inscrit dans un demi-siècle de littérature et de cinéma américains. Après le rêve d’une fuite hors de la société matérielle par le recours à des spiritualités autres ou des paradis artificiels, tentés par les trois apôtres de la beat generation, Kerouac, Ginsberg et Burroughs, le désenchantement au sens fort d’éloignement des dieux même illusoires de la précédente génération se concrétise par la mort dans la nature hostile de l’Alaska et par le symbole fort d’un bus rouillé transformé en abri puis en sépulcre.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.109--122. 〈10.4000/babel.3490〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01324894
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 1 juin 2016 - 15:48:58
Dernière modification le : jeudi 2 juin 2016 - 01:05:28

Identifiants

Collections

Citation

Patrick Hubner. D’On the Road à Into the Wild : la parabole du désenchantement. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.109--122. 〈10.4000/babel.3490〉. 〈hal-01324894〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

80