L’Homme nouveau argentin : fictions de l’immigration dans Ramos Mejía et Scalabrini Ortiz

Résumé : À partir des années 1860, l’immigration massive d’origine européenne bouleverse la constitution démographique et culturelle de l’Argentine. Parallèlement au développement d’une pensée nationaliste et xénophobe qui rejette l’influence des nouveaux venus, José M. Ramos Mejía et Raúl Scalabrini Ortiz contemplent à trois décennies de distance – le premier à travers la perspective positiviste, le second à travers celle avant-gardiste – les effets de ce mouvement de fond pour réfléchir en termes positifs à la constitution d’un homme nouveau, issu du métissage entre les vieux créoles et les Européens récemment débarqués.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.33--47. 〈10.4000/babel.3449〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01324897
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 1 juin 2016 - 15:49:01
Dernière modification le : jeudi 17 mai 2018 - 13:32:01

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

José García-Romeu. L’Homme nouveau argentin : fictions de l’immigration dans Ramos Mejía et Scalabrini Ortiz. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.33--47. 〈10.4000/babel.3449〉. 〈hal-01324897〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66