Claude Simon pour tout vestige

Résumé : L’œuvre romanesque de Claude Simon participe d’une remise en cause des valeurs humanistes idéalistes, partagée par d’autres écrivains ou plasticiens de son temps, après les traumatismes de la Seconde Guerre mondiale. Ses fictions sont inscription de l’Histoire dans la désagrégation des certitudes passées, elles procèdent des ruines en même temps qu’elles ressortissent à une esthétique du fragment. Des cendres de la désillusion, la création jaillit cependant telle un élan vital, faisant naître la beauté à partir d’un indicible censément mortifère. Les poussières en suspension de la composition littéraire laissent alors entrevoir les origines en partie autobiographiques de l’imagination poétique, masquant et révélant tout à la fois une blessure plus ancienne, plus intime et sans doute fondatrice de l’inspiration, en ce qu’elle gît aux tréfonds du sol mental de l’auteur : la disparition en bas-âge de son frère aîné, homonyme inconnu et double spectral dont la mémoire hante ses récits.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.231--246. 〈10.4000/babel.3419〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01324941
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 1 juin 2016 - 16:20:38
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Roger-Michel Allemand. Claude Simon pour tout vestige. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2013, pp.231--246. 〈10.4000/babel.3419〉. 〈hal-01324941〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43