Rupture et comédie du remariage dans La vida conyugal de Sergio Pitol

Résumé : La première rupture mise en scène dans La vida conyugal de Sergio Pitol (1991) est bien entendu celle opérée vis-à-vis de l’institution matrimoniale, dont les attendus contractuels sont minés par la parodie. Mais, par devers les entorses répétées de l’épouse, Jacqueline Cascorro, une dimension plus ontologique se fait jour. Les transgressions opérées à l’encontre de la « raison » sociale par l’héroïne problématisent en effet la reconnaissance du conjoint, Nicolás Lobato. Le fait que la reconnaissance de l’altérité de ce dernier passe par une acceptation de l’ordinaire – avec lequel le personnage féminin est également en rupture – a imposé ici le recours au cadre conceptuel forgé par le philosophe Stanley Cavell dans son étude des « comédies du remariage », grâce à quoi il est possible de penser, dans le roman de Pitol, le problème de l’expression ainsi que les termes de la séparation, du tragique et du burlesque.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2012, pp.329--344. 〈10.4000/babel.2611〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01325005
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 1 juin 2016 - 16:59:23
Dernière modification le : mercredi 1 juin 2016 - 16:59:23

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Raphaël Estève. Rupture et comédie du remariage dans La vida conyugal de Sergio Pitol. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2012, pp.329--344. 〈10.4000/babel.2611〉. 〈hal-01325005〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21