Sources antiques et lectures cinématographiques. Le cas de Gladiator

Résumé : L’usage que Ridley Scott fait des sources dans Gladiator a été plus que décrié par la critique, qui se gausse des anachronismes, et il n’est jusqu’à ses conseillers mêmes qui ne lui reprochent de ne s’être entouré de spécialistes que pour mieux renoncer à une lecture puriste de l’Histoire. Voilà pour la vulgate, qu’il s’agira ici de dépasser, en montrant, à partir d’un parallèle inattendu avec L’Histoire Auguste, que le fonctionnement du film pourrait s’avérer infiniment plus retors qu’on ne le croit généralement, dans un commun recours aux vertus du storytelling mobilisées contre la servilité factuelle de la vérité historique récusée comme la seule propre. Contre ses faux prestiges, qui fossilisent le passé, Scott joue des pouvoirs de la fiction et du mentir-vrai qu’elle autorise pour lui redonner toute son actualité au point que, loin d’assassiner l’Empire, c’est un empire des signes redivivus qu’il donne, dans toute sa complexité et son ambivalence.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01326917
Contributor : Cécile Ferran <>
Submitted on : Monday, June 6, 2016 - 10:39:58 AM
Last modification on : Thursday, May 17, 2018 - 1:32:01 PM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Laure Lévêque. Sources antiques et lectures cinématographiques. Le cas de Gladiator. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2011, pp.165--180. ⟨10.4000/babel.182⟩. ⟨hal-01326917⟩

Share

Metrics

Record views

109