Face-à-face avec l’ange : du regard frontal de l’art byzantin au « regard à la caméra »

Résumé : Le regard hiératique et frontal de l’ange dans l’art chrétien byzantin, puis dans l’art roman, s’estompe à mesure que l’humanisme triomphe à la Renaissance : le regard de l’ange se détourne du spectateur, à l’image de l’évolution des pratiques religieuses et idéologiques et la réception des images cultuelles. Dans Les Ailes du désir de Wim Wenders, l’identification d’un ange passe par d’autres détails (iconique, pictural ou particolare). Le « regard à la caméra » adressé au spectateur et les jeux de regards à l’écran rétablissent l’interaction avec l’image (dé-figurée) de l’ange. Le rapport entre image et propagande, dans l’économie byzantine comme dans l’Occident moderne et ses médias, se voit transformé par le réalisateur allemand en une interrogation sur l’Histoire, non dénuée d’ « émerveillement », au sens médiéval du terme.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2007, pp.177--206. 〈10.4000/babel.783〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01328743
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 8 juin 2016 - 14:02:52
Dernière modification le : jeudi 9 juin 2016 - 01:06:14

Identifiants

Collections

Citation

Sandra Gorgievski. Face-à-face avec l’ange : du regard frontal de l’art byzantin au « regard à la caméra ». Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2007, pp.177--206. 〈10.4000/babel.783〉. 〈hal-01328743〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43