Disparus : les procédures de l’élimination politique en Amérique Latine

Résumé : La disparition des opposants fut une méthode de répression employée de façon massive par les dictatures latino-américaines entre les années 1960 et 1980. Elle devait soutenir une politique de terreur totalitaire qui à bien des égards ressemblait à un autodafé honteux. Par ailleurs, le concept de disparition et les arguments de défense qu’il inspira aux bourreaux ne sont pas sans rappeler le discours des négationnistes sur la Shoah. Le traumatisme collectif provoqué par cette répression se lit dans de nombreuses œuvres de fiction qui révèlent toutes la diversité des choix esthétiques qui traversent la littérature contemporaine.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2006, pp.107--120. 〈10.4000/babel.897〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01328793
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 8 juin 2016 - 14:28:35
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

José García-Romeu. Disparus : les procédures de l’élimination politique en Amérique Latine. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2006, pp.107--120. 〈10.4000/babel.897〉. 〈hal-01328793〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

81