Voyage vers un "altro paese" :

Résumé : Los fuegos de San Telmo (1964) de José Pedro Diaz (Montevideo, 1921) est le récit du voyage en Italie de l’auteur-narrateur, pour visiter Marina di Camerota, le village natal de son oncle, un immigré italien disparu quelques années auparavant à Montevideo. Les histoires de l’oncle Domingo (Domenico, en italien) à propos du village, avaient bercé l’enfance du narrateur et éveillé sa vocation d’écrivain ; le voyage est donc pour lui l’occasion de confronter une géographie imaginée - et largement mythifiée - à la réalité.Ce travail a pour but de mettre en avant le rôle joué par les mots italiens dans ce texte. Peu nombreux, ils tissent cependant le lien entre le passé et le présent, entre les souvenirs d’enfance et leur réélaboration littéraire. C’est seulement à partir de deux noms propres (celui du village, celui de l’oncle) et de deux noms communs (celui d’un squale - le « pescecane » - et de quelques bandits - les « briganti » -) que se construit cette évocation. Ces mots établissent un très riche réseau connotatif ; ils ont un pouvoir d’évocation qui va bien au-delà de leur signification (qui est parfois même secondaire) ouvrant ainsi pour l’auteur-narrateur les portes de la littérature : l’enfant est devenu un homme, le voyageur devient écrivain.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01329636
Contributor : Cécile Ferran <>
Submitted on : Thursday, June 9, 2016 - 2:33:20 PM
Last modification on : Saturday, March 23, 2019 - 1:15:30 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Raul Caplan. Voyage vers un "altro paese" :. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 1999, pp.143--152. ⟨10.4000/babel.2404⟩. ⟨hal-01329636⟩

Share

Metrics

Record views

136