Tony Blair, « digne héritier » du post-fordisme ?

Résumé : Cet article vise à explorer les points de convergence théoriques et organisationnels entre les courants néo-gramsciens et post-fordistes, issus du parti communiste britannique, et le nouveau travaillisme. Son objectif est de déterminer si la grille analytique post-fordiste permet de comprendre comment le projet New Labour a pu acquérir une assise quasiment hégémonique à gauche ; mais aussi d’établir si le gouvernement Blair pourrait être qualifié de « post-fordiste ».
Type de document :
Article dans une revue
Observatoire de la société britannique, La Garde : UFR Lettres et sciences humaines, Université du Sud Toulon Var, 2006, pp.99--114. 〈10.4000/osb.516〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01330246
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : vendredi 10 juin 2016 - 11:49:51
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Identifiants

Collections

Citation

Frédéric Falzon. Tony Blair, « digne héritier » du post-fordisme ?. Observatoire de la société britannique, La Garde : UFR Lettres et sciences humaines, Université du Sud Toulon Var, 2006, pp.99--114. 〈10.4000/osb.516〉. 〈hal-01330246〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

47