Etat des lieux de la question européenne

Résumé : Depuis le début de la décennie, le projet de Constitution pour l’Europe est devenu la principale préoccupation des instances et dirigeants européens. Au Royaume-Uni, il a progressivement supplanté la question de l’adoption de l’euro. Le gouvernement travailliste au pouvoir a ainsi navigué dans les méandres de ce projet jusqu’à ce que Gordon Brown, Premier ministre, décide finalement d’adopter le nouveau traité modificatif sans recours au référendum. Les conservateurs, qui persistaient à s’inscrire dans un cadre eurosceptique, ont instrumentalisé cette « trahison » afin de camoufler leur très hasardeuse politique européenne tandis que les libéraux-démocrates s’ancraient davantage dans leur refus de faire des avantages de la participation à l’Europe une de leurs priorités.
Type de document :
Article dans une revue
Observatoire de la société britannique, 2010, pp.165--183. 〈10.4000/osb.1018〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01332027
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mercredi 15 juin 2016 - 10:28:27
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Identifiants

Collections

Citation

Guillaume Blaess. Etat des lieux de la question européenne. Observatoire de la société britannique, 2010, pp.165--183. 〈10.4000/osb.1018〉. 〈hal-01332027〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

69