Regards croisés sur la fidélisation des salariés intérimaires

Résumé : Les entreprises de travail temporaire se sont fortement développées depuis ces trente dernières années en réponse aux politiques de flexibilité quantitatives externes des entreprises. Pour soutenir la concurrence, elles cherchent à maintenir une relation de long terme avec certains intérimaires dont les compétences sont recherchées sur un bassin d’emploi. Une étude qualitative menée auprès de 45 professionnels de l’intérim permet de mieux comprendre la relation entre ces deux types d’acteurs. La fidélisation de l’intérimaire à l’agence d’intérim apparaît être un processus complexe et multifactoriel, qui repose sur la sécurisation des parcours, la perception de soutien de l’agence, la qualité de la relation entre les personnes, la construction de liens de confiance et de réciprocité et la normalisation du statut d’intérimaire. Il faut toutefois noter que ce processus de fidélisation se heurte à des obstacles à la fois juridiques et symboliques, qui témoignent d’une stigmatisation persistante des emplois « précaires ».
Type de document :
Article dans une revue
RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, Association pour la recherche interdisciplinaire sur le management des entreprises, 2012, pp.50-65. 〈10.3917/rimhe.002.0050〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01452023
Contributeur : Alain Lacroux <>
Soumis le : mercredi 1 février 2017 - 15:34:19
Dernière modification le : vendredi 12 janvier 2018 - 01:56:44

Identifiants

Collections

Citation

Isabelle Galois, Alain Lacroux. Regards croisés sur la fidélisation des salariés intérimaires. RIMHE : Revue Interdisciplinaire Management, Homme(s) & Entreprise, Association pour la recherche interdisciplinaire sur le management des entreprises, 2012, pp.50-65. 〈10.3917/rimhe.002.0050〉. 〈hal-01452023〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

159