L’éthos en poésie contemporaine : le cas de James Sacré et d’Antoine Émaz

Résumé : Nous proposons dans cet article de comparer l’éthos de deux poètes contemporains, James Sacré et Antoine Émaz et, ce faisant, de mettre à l’épreuve notre conception de l’éthos discursif. Nous faisons l’hypothèse que celui-ci est construit par le lecteur sur la base d’une série de marques matérielles : structure du livre, dispositif énonciatif, choix lexicaux, syntaxiques et prosodiques créateurs d’un rythme spécifique, lequel peut être relié à une corporalité de l’énonciateur textuel. Sa construction est également influencée par les textes métapoétiques des auteurs ou par leurs adresses au lecteur au sein même des œuvres étudiées. Le lecteur peut alors adhérer à ce monde éthique ou se tenir à distance de la relation qui lui est proposée.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2016, L'éthos en poésie, 〈10.4000/babel.4691 〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01490447
Contributeur : Michèle Monte <>
Soumis le : mercredi 15 mars 2017 - 13:07:40
Dernière modification le : jeudi 17 mai 2018 - 13:32:01

Identifiants

Collections

Citation

Michèle Monte. L’éthos en poésie contemporaine : le cas de James Sacré et d’Antoine Émaz . Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2016, L'éthos en poésie, 〈10.4000/babel.4691 〉. 〈hal-01490447〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

77