Pour une conception hybride de la fiction : l’adaptation de L’Amérique de Kafka entre littérature et cinéma

Résumé : Lorsqu’il porte à l’écran, dans son film Intervista (1987), quelques épisodes du roman L’Amérique de Kafka (1927), Fellini réalise une adaptation qui a peu d’équivalents dans l’histoire du cinéma : les scènes inspirées du roman de Kafka sont tournées à partir des essais que le réalisateur fait passer à des acteurs non-professionnels pour tester leur aptitude à faire partie du casting (scènes que le jargon des cinéastes appelle « bouts d’essai »). Expérimentale au cinéma, cette démarche est très courante en littérature : innombrables sont les fictions qui essaient de passer pour ce qu’elles ne sont pas (romans se présentant sous la forme d’un recueil de lettres, d’un journal intime, d’un récit de voyage). Notre article plaide en faveur d’un réexamen des rapports entre le cinéma de Fellini et la littérature à l’aune d’une perspective attentive, non seulement aux similitudes repérables au niveau du sujet, mais aussi, et surtout, au niveau de la forme.
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2011, pp.273--289. 〈10.4000/babel.193〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01326912
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : lundi 6 juin 2016 - 10:39:52
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Alessandro Leiduan. Pour une conception hybride de la fiction : l’adaptation de L’Amérique de Kafka entre littérature et cinéma. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2011, pp.273--289. 〈10.4000/babel.193〉. 〈hal-01326912〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

64