Poème

Résumé : Nous fîmes le tour de la forêt sans croiser un seul arbre amisans mettre la main sur le moindre lambeau de la robe de Dieu ou de son écorceune mousse médisante semait la discorde entre arbres résidents et ceux végétant en bordure des ornièresle soleil vieillissait et les résineux inflammables prenaient leurs distances avec les dernières étincelles capables de les transformer en torches L'hiver venuet le soleil enfermé à double tour dans son cerclela forêt migra sous notre toit avec sa horde d...
Type de document :
Article dans une revue
Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2008, pp.81. 〈10.4000/babel.279〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-tln.archives-ouvertes.fr/hal-01327862
Contributeur : Cécile Ferran <>
Soumis le : mardi 7 juin 2016 - 11:04:00
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:04

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Vénus Khoury-Ghata. Poème. Babel : Littératures plurielles, La Garde : Faculté des lettres et sciences humaines - Université de Toulon et du Var, 2008, pp.81. 〈10.4000/babel.279〉. 〈hal-01327862〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

65